Chercher
 
    Renforcement des compétences » Des savoir-faire
 
Autres rubriques
   
 
 
 
   
 
 
 
Au coeur du dispositif, le savoir-faire artisanal
  

Un partage des savoir-faire

Le compagnonnage artisanal est basé sur une méthode, conçue et développée par le réseau français des chambres de métiers et de l’artisanat, fondée sur le partage des savoir-faire entre les artisans français, dits «artisans sans frontières», et les artisans des pays en développement. Le compagnonnage artisanal peut également être réalisé par des artisans originaires d'autres pays du Nord ou entre artisans de pays en développement. On parle, dans ce dernier cas, de "compagnonnage Sud-Sud". En 2010, "le compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier" a été reconnu et inscrit au patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO.

Une rencontre entre hommes et femmes de métier

Etre artisan sans frontières est un état d'esprit par lequel chaque artisan, passionné par son métier et désireux de le partager avec d’autres artisans, établit une relation d'égal à égal pour s'enrichir conjointement sur les plans personnel et professionnel.

Le compagnonnage artisanal est donc une rencontre entre chefs d’entreprise issus d’horizons variés, pratiquant leur activité artisanale selon différentes modalités,  sur des marchés spécifiques et en fonction des ressources naturelles et techniques disponibles, mais qui se retrouvent et se reconnaissent autour d’un métier commun et d'une même volonté : apprendre, progresser et promouvoir les valeurs de l'artisanat.

Une transformation des savoir-faire en gestes économiques...

Le compagnonnage artisanal associe tradition et modernité dans la recherche, sinon de l’excellence, tout au moins d'une meilleure adaptation des produits, collections et processus de production aux marchés les plus porteurs, à plus forte valeur ajoutée et qui semblaient hors de la portée des artisans avant le compagnonnage artisanal. Les nouveaux produits et les nouvelles méthodes de production et de commercialisation sont le fruit d’un métissage permettant le passage des savoir-faire traditionnels aux gestes économiques et ainsi le meilleur positionnement des artisans sur les marchés.

... dont la pérennité dépend de l’accompagnement

L'accompagnement est le vecteur clé de ce processus. Les corps intermédiaires et les fournisseurs de services d'appui doivent éclairer, accompagner, apporter des ressources et des partenaires aux artisans, pour permettre la poursuite des dynamiques de changement déclenchées par  le partage des savoir-faire. Sans cela, il ne peut pas y avoir de structuration du monde économique de la petite entreprise et les savoir-faire n’assureront pas la rentabilité de l’activité artisanale.