Chercher
 
    Qui sommes-nous? » Nous connaître » Une expertise
 
Autres rubriques
   
 
 
 
   
 
 
 
Une expertise pour répondre aux besoins des petites entreprises
  

Comptant plus d’un million d’entreprises et trois millions d’actifs pour un chiffre d’affaire de trois cents milliards d’euros, l’artisanat est « la première entreprise de France ». Moteur de l’économie française, il participe à l’équilibre des territoires et à la transmission de savoirs.

Le réseau français des chambres de métiers et de l'artisanat (CMA), fort de ses 3 600 élus et 10 000 collaborateurs, œuvre au quotidien pour défendre les intérêts des entreprises artisanales. Il est structuré à trois niveaux.

  • L'Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l'artisanat (APCMA) agit pour la reconnaissance de l'artisanat français en tant que force économique, politique et sociale aux niveaux national, européen et international. Elle soutient et anime les actions du réseau des CMA. 
     
  • Les CMA régionales définissent et coordonnent les politiques régionales d’animation économique et de formation. Elles œuvrent ainsi en faveur d’une cohérence régionale des actions pour participer à la promotion de l’artisanat.
     
  • Les CMA départementales tiennent le répertoire des métiers et reconnaissent la qualité d’artisan ou maitre artisan. Elles accompagnent la création d’entreprises et leur développement au travers d’une offre de service d’appui adaptés, et assurent la reprise-transmission de celles-ci lorsque l’artisan décide de cesser son activité. Elles organisent l’apprentissage et forment et informent tous ceux qui sont intéressés par un métier dans l’artisanat. 

Dans le cadre de son dispositif de coopération internationale, l’APCMA s’investi dans des actions d'aide au développement auprès des pays qui sollicitent son appui et propose des initiatives porteuses pour le secteur de l’artisanat en fonction des besoins exprimés et identifiés. Pour répondre à ces attentes, l'APCMA mobilise des artisans et experts du réseau français des CMA. Elle s'appuie sur des méthodes fondées sur : 

  • une identification rigoureuse des besoins locaux,
  • la mise en cohérence des actions conduites par différents intervenants,
  • la globalisation des résultats,
  • le souci permanente d’un bon ancrage local,
  • la priorité à la mobilisation de compétences locales.

L’élaboration de diagnostics de terrain couvrant à la fois les aspects techniques, économiques et institutionnels de la petite entreprise artisanale représente l’étape préalable à toute action d’accompagnement.